Vie d'en vie




Un ami m'a dit un jour : pour que ce que tu fais prenne de la valeur, il faudrait peut-être que tu meurs. On se suicide toujours trop tard disait Cioran. Le passé se lit autrement qu'aujourd'hui.

Mon beau 16/9ème, presque nombre d'or, me donne 1,7777778.

Je cherchais le recul que je pouvais mettre pour me libérer de la "contrainte" de publier chaque jour. Au début, j'ai bien pensé passer au 1 jour sur 7 et ainsi m'alléger.
Macérer n'est pas le jeu d'ici. Rêver non plus.

Alors je pensais une étrange machine : abandonnant l'instant, je publie chaque note à la date du jour d'après celle que je viens de faire.
Ici et ailleurs.
De cette avance sur le temps, je pourrais même prendre des vacances qui ne se verront pas.

Découvrir mon passé. Peut-être y verrez-vous un peu du votre?
Mettre une distance.
Pour voir.

Je suis peut-être déjà mort.

1 commentaire:

mandoue a dit…

non.

Archives du blog

Nota

Sauf indication contraire, toutes les terres proviennent de :
Atelier Rinck