Sans nombre



Une journée commence et c'est un soleil qui vous prend au coeur. Un élan que l'on sait déjà de durée. Juste un leurre de lien? Flute alors, j'aurais aimé cet encore.
Puis un autre.
Puis un autre.
Et puis les autres............................

Une journée passée à penser cette note. Elle aurait du être la plus longue de toutes, elle rétrécit de mots en mots.

Ce pixel dont peu m'importe la couleur, sauf un peu ce bleu où je me posais parfois, où je rebondissais comme un miroir, où je m'enfonçais comme en un infini : ce soir je le lance au vent.
Peut-être reviendra-t-il ? Certains poids ont la vie dure.
A vouloir comprendre et dire le pourquoi et le comment des chemins inutiles et en perte de temps, je me sens devenir ce chemin là, où même une main amie ne se verrait pas, sinon comme une gifle à venir.
Des voiles tomberont encore.



...

Ce soir, je ne veux plus passer d'une rive à l'autre.
D'un barreau à l'autre, of course!
Je ne peux plus.
Je veux être de ce monde que je n'ai fait qu'entrevoir.

Je ne sais même plus dire : Merci à Vous.

Sculpix ~ Tag'heure ~ Einziger zug ?
Je ne sais pas demain.


3 commentaires:

valse a dit…

gloups !

le code dit aussi : ablarms... ça va bien aussi je trouve.

valse a dit…

et aussi : merci à toi.

mandoue a dit…

qu'importe...tu seras...ce que...je me souviens oui....tes mots ailleurs...c'est vrai....

Archives du blog

Nota

Sauf indication contraire, toutes les terres proviennent de :
Atelier Rinck