Cocon blanc



Une ligne de -mots- tournait lentement au dessus du miroir
Et c'était comme si quelque que chose de réel pouvait naitre là
Vers verts au-dessus du bleu
A côté
En face

2 commentaires:

mandoue a dit…

parce que le bleu...bashung...et l'être là qui s'y cache...prise de un et un font quatre...:-)

Pixel bleu a dit…

Yeees! Et bien plus : c'est si beau l'exactitude.

Archives du blog

Nota

Sauf indication contraire, toutes les terres proviennent de :
Atelier Rinck